VERITE ET JUSTICE POUR LAMINE DIENG

Comments off

Des témoins chargent les policiers

Et s’il y avait eu bavure? Plusieurs témoins, dont un cité par Nice-Matin dimanche, ont mis la police en cause dans la mort d’un homme de 22 ans, Abdelakim Ajimi, interpellé vendredi à Grasse (Alpes-Maritimes). «Il avait la face contre terre, trois policiers sur lui. J’ai entendu le jeune homme dire qu’il ne pouvait plus respirer, il était violet. Un des trois policiers lui a donné des coups de poing», a raconté Ludovic Gérard, maître-chien à Cannes. Une autre personne ayant assisté à la scène, Layla, 17 ans, a indiqué à la presse que le jeune homme avait été maintenu à terre lors de son interpellation par plusieurs policiers, dont l’un lui a serré fortement le cou «pendant vingt minutes». (…lire la suite)

Comments off

350 policiers investissent une cité, 4 dealers présumés interpellés

Quatre personnes ont été placées en garde à vue à la suite d’une opération menée hier soir aux Beaudottes, un quartier de Sevran «sous la coupe réglée» de dealers selon les Renseignements généraux.

Quatre personnes ont été placées en garde à vue à la suite d’une opération menée mercredi soir par 350 policiers aux Beaudottes, un quartier sensible de Sevran (Seine-Saint-Denis) récemment décrit comme étant “sous la coupe réglée” de dealers par les Renseignements généraux, a-t-on appris de sources concordantes. Selon un décompte provisoire établi par une source judiciaire, elle a donné lieu “à au moins quatre gardes à vue”. A 21H00, cette opération s’est terminé” mais un dispositif policier a été maintenu toute la nuit de mercredi à jeudi. (…lire la suite)

Comments off

Les enquêtes de la CIA

APRÈS le 11 Septembre, on a vu débarquer des mecs qui voulaient rencontrer des types de banlieue. » Cet universitaire très bien introduit auprès des associations et dans les milieux islamistes préfère taire son identité. A l’automne 2001, il a été approché par deux hommes, la quarantaine, se présentant comme des chercheurs américains. (…lire la suite)

Comments off

Pourquoi les Etats-Unis s’intéressent à nos banlieues

Depuis le 11 septembre 2001, les Américains prennent en charge des projets dans les villes sensibles de la périphérie parisienne, organisent des séjours pour les responsables d’association… Au-delà du souci sécuritaire, un travail d’influence.

CE MATIN-LA, les élus de Villiers-le-Bel, Bondy et Clichy-sous-Bois se retrouvent à Paris, dans un très chic appartement du XVIe arrondissement. Lora Berg, l’attachée culturelle de l’ambassade des Etats-Unis, reçoit pour un petit déjeuner de travail. Elle aimerait importer en banlieue un projet qui a transformé Philadelphie : repeindre les immeubles de la ville avec le concours des habitants et d’artistes de renom.

Le financement n’est pas un souci, et pour cause : l’ambassade s’occupe de tout. (…lire la suite)

Comments off

Une nouvelle unité de police pour renouer avec les banlieues

De nouvelles unités de police patrouillent depuis lundi dans les quartiers sensibles de quatre communes de la banlieue nord et est de Paris pour lutter contre la délinquance, mais aussi tenter de créer un lien de confiance avec la population.

Les trois premières Unités territoriales de quartier (Uteq), constituées de 50 policiers volontaires ayant tous quelques années d’expérience, sont lancées en Seine-Saint-Denis, à Clichy-sous-Bois et Montfermeil (18 policiers), Saint-Denis (17) et La Courneuve (15).

L’expérimentation sera étendue dès cette année à d’autres départements, a annoncé vendredi la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, et une centaine d’unités seront créées d’ici trois ans. (…lire la suite)

Comments off

Racisme ordinaire

Le Pen compare Villers-le-Bel à la guerre d’Indochine

Le président du Front national (FN), Jean-Marie Le Pen, a estimé mercredi à Strasbourg que les moyens policiers déployés à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) étaient justifiés et qu’il fallait s’attendre dans les banlieues à des opérations d’envergure du type de celles de la guerre d’Indochine (1945-54).

M. Le Pen a comparé devant la presse les quelque 1.100 policiers qui sont intervenus à un “bataillon” lui rappelant le conflit indochinois à la fin duquel il a participé comme lieutenant dans la Légion étrangère. Le chef du FN était venu avec sa fille Marine soutenir le candidat frontiste aux municipales à Strasbourg, Christian Cotelle, et les candidats aux cantonales en Alsace.

“On ouvrait la route avec une patrouille, a-t-il raconté. Puis, ensuite, avec une section. Puis avec une compagnie. Puis, après, avec un bataillon. Puis, après, avec un régiment. Puis avec un groupe mobile, avec aviation, artillerie, etc…” “Eh bien, nous sommes sur cette voie-là. Il faut 1.100 policiers pour arrêter quinze personnes à Villiers-le-Bel, dans la banlieue parisienne. Un jour viendra où il faudra qu’ils soient 5.000 ou 10.000″, a-t-il prévu.

“Voilà la vérité que les Français doivent regarder en face”, a-t-il ajouté. Il a encore craint que l’indépendance du Kosovo n’appelle à des risque de sécessions dans un “certain nombre de provinces françaises” qui seraient demandées par des musulmans, citant notamment le cas de villes comme Marseille et Roubaix (Nord).

(c) AFP

Comments off

Villiers-le-Bel : prison ferme confirmée en appel pour jet de pierres sur un policier

Un habitant de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) a été condamné mardi à cinq mois de prison ferme par la cour d’appel de Versailles pour avoir jeté des pierres sur des policiers en novembre pendant les émeutes qui ont embrasé la ville. (…lire la suite)

Comments off

Villiers-Le-Bel: nouvelle mise en détention

Un homme mis en examen dans le volet de l’enquête portant sur les tirs contre les forces de l’ordre à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) fin novembre, a été placé sous mandat de dépôt mercredi. «J’ai immédiatement interjeté appel de cette mise en détention», a déclaré à l’AFP Me Sylvie Noachovitch. «Demain, je demanderai également que soient auditionnés des témoins qui innocentent mon client», a-t-elle ajouté. (…lire la suite)

Comments off

Morts de Clichy : avocats déboutés

La cour d’appel de Paris a confirmé hier l’ordannance du juge de Bobigny sur la mort de deux jeunes à Clichy-sous-Bois en 2005 et rejeté les demandes d’actes complémentaires formulées par des avocats. Ces décès avaient provoqués des émeutes dans les banlieues.

(c) Metro

Comments off

REDA SEMOUDI : UNE MARCHE POUR LA JUSTICE

Alors que Nicolas Sarkozy a fait une visite éclair et surprise à Sartrouville hier soir, et que Fadela Amara présente aujourd’hui une partie de son « plan banlieue » (sans le Président ni le Premier Ministre) à Vaulx-en-Velin, LaTéléLibre revient sur la manifestation de la semaine dernière à Noisy le Sec, suite à la mort de Reda, sans papiers « suicidé » en sautant par la fenêtre de son appartement… (…lire la suite)

Comments off

Opération de police de grande ampleur à Villiers-le-Bel

Une opération de police de grande ampleur, mobilisant près d’un millier de membres des forces de l’ordre, a été engagée lundi matin à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) afin d’interpeller les auteurs de violences contre des policiers survenues fin novembre dans cette ville.

Trente-trois personnes sur les 38 “ciblées” par les enquêteurs, ont été interpellées à Villiers-le-Bel, Sarcelles, Gonesse et aussi dans le département voisin de Seine-Saint-Denis, selon un nouveau bilan de la police, peu après 08H00.

Je n’ai jamais vu une opération de police de cette envergure“, a commenté la procureure de Pontoise Marie-Thérèse de Givry, lors d’un point de presse dans le McDonald’s de Villiers. “Je ne pense pas qu’il y aura trop de traumatisme dans la cité”, celle de “derrière les murs de Monseigneur” à Villiers, cible principale des policiers.

“J’espère, a-t-elle ajouté, que les habitants comprendront que nous sommes là pour rétablir l’ordre et la paix“. (…lire la suite)

Comments off

Une mère de famille : “Vous êtes contents, vous avez de belles images ?”

A 5 H 45, les voitures banalisées qui tournent au ralenti dans les rues de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) ne sont pas des véhicules de police mais celles de journalistes. Avant 6 heures, l’heure prévue de l’intervention policière, des dizaines de reporters - télés, radios, presse écrite - patrouillaient pour assister aux interpellations. Chronologiquement, l’opération de lundi 18 février fut donc d’abord médiatique avant d’être judiciaire. Comme cela avait déjà été le cas après des agressions de policiers aux Tarterêts (Essonne) et aux Mureaux (Yvelines) en 2006. Prévenus trois jours plus tôt par des sources syndicales, les journalistes ont pu suivre les forces de l’ordre devant les immeubles et, dans certains cas, monter dans les étages. (…lire la suite)

Comments off

Villiers-le-Bel : un frère de l’un des jeunes morts en novembre a été interpellé

Un facteur de tension supplémentaire s’est ajouté à Villiers-le-Bel, lundi 18 février en début d’après-midi, avec l’interpellation d’un frère de Larami Samoura, un des deux adolescents morts le 25 novembre 2007 lors d’une collision entre leur mini-moto et une voiture de police.

Les juges d’instruction ne l’avaient pas mis dans la liste des personnes visées par les arrestations du matin et, aux alentours de 12 h 30, soit six heures après l’opération à laquelle la police a procédée lundi, une trentaine de policiers, selon la famille, sont intervenus dans l’appartement familial provoquant de légers dégâts matériels.

Mamadou n’était pas caché. On leur a demandé pourquoi ils l’arrêtaient, ils n’ont pas répondu“, indique le père. La famille fait état d’une bousculade lors de cette arrestation, ayant notamment provoqué la chute d’un jeune enfant.”Il y a en a marre maintenant. Ils m’ont déjà tué mon fils“, a ajouté le père.

De source judiciaire, on confirme l’interpellation et le fait qu’elle se soit mal passée. Une machette aurait été levée en direction des policiers. Le parquet fait état de femmes “hystériques” dans l’appartement.

De même source, on indique que le jeune homme (22 ans) serait poursuivi pour le vol d’un véhicule ayant appartenu au commissaire qui avait été violemment frappé après l’accident des deux adolescents. Le véhicule avait été ensuite incendié. “On tiendra bien sûr compte du fait qu’il est le frère de Samoura Lamari“, tempère Marie-Thérèse de Givry, procureur du parquet de Pontoise.

Des sources dans le quartier s’inquétaient, lundi en début d’après-midi, des conséquences de cette interpellation sur les jeunes. “Cela intervient lorsque la famille est en deuil. Ils savent que cela va faire monter la tension“, notait Ali Soumaré, porte-parole des familles des victimes.

Dans Villiers-le-Bel, en début d’après-midi, de nombreux véhicules des forces de l’ordre continuaient de patrouiller.

Luc Bronner et Isabelle Mandraud

(c) Le Monde

Comments off

Trois mois après l’accident, l’enquête patine toujours

Près de trois mois après l’accident mortel survenu le 25 novembre 2007 entre une moto conduite par deux jeunes et un véhicule de police à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), l’enquête sur les circonstances du drame n’a pas fait de progrès décisif. Les avocats des familles, Jean-Pierre Mignard et Emmanuel Tordjman, critiquent le fait que les parties civiles n’aient toujours pas été entendues par le juge d’instruction. Et attendent les conclusions de l’expertise “cinétique” (vitesse) ainsi que le compte rendu intégral du trafic radio policier dans les heures qui ont précédé l’accident.

Ces deux éléments pourraient répondre à deux questions essentielles toujours en suspens :
à quelle vitesse roulait la voiture au moment du choc?
L’équipage était-il en intervention ou en simple patrouille?
Sur la base des premiers éléments recueillis, les défenseurs des familles estiment que les policiers se trouvaient bel et bien en intervention. (…lire la suite)

Comments off

Sept personnes mises en examen pour les violences de Villers-le-Bel

Sept personnes ont été mises en examen, mercredi 20 février, dans des enquêtes consécutives aux violences survenues fin novembre, à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), après la mort de deux adolescents dans une collision entre leur mini-moto et un véhicule de police. Une personne a été mise en examen pour”tentative d’homicide volontaire aggravé” contre le commissaire de Sarcelles qui avait été roué de coups après s’être rendu sur les lieux de la collision, a annoncé mercredi la procureure de Pontoise, Marie-Thérèse de Givry. Deux autres personnes, dont le frère d’un des adolescents tués, ont été mises en examen pour la destruction par incendie du véhicule du commissaire de police. Enfin, quatre personnes ont été mises en examen pour les incendies de la bibliothèque et d’une école le 26 novembre.

Par ailleurs, dans l’enquête sur les coups de feu tirés contre les forces de l’ordre, seize personnes sont toujours gardées à vue. L’instruction ouverte, dans cette affaire, pour “tentative d’homicide sur fonctionnaires de police en bande organisée” permet des gardes à vue de 96 heures. En tout, treize personnes ont été relâchées. (…lire la suite)

Comments off

Un «grand frère» de Villiers-le-Bel interpelle la procureure

Comments off

Délations à l’épreuve des faits

A Villiers-le-Bel, les arrestations des émeutiers, sur le base de témoignages, conduisent à des erreurs.

« La délation est-elle devenue une preuve ? » Cette question a été posée samedi par une cinquantaine de jeunes de Villiers-le-Bel. Ils ont manifesté dans cette commune du Val-d’Oise pour dénoncer la descente très médiatisée de lundi dernier quand, au petit matin, 1000 policiers ont investi les cités pour procéder à une quarantaine d’arrestations. (…lire la suite)

Comments off

Huit interpellations à Trappes après des échauffourées entre jeunes et policiers

Huit jeunes ont été interpellés, depuis vendredi, à Trappes (Yvelines) après des échauffourées survenues vendredi soir entre des policiers et des jeunes, a-t-on appris dimanche de source policière.

Quatre jeunes, trois majeurs et un mineur, ont été interpellés dans un premier temps vendredi soir à l’issue d’échauffourées avec les forces de l’ordre square Henri Wallon.

Une patrouille s’est approchée d’un attroupement et cela a dégénéré“, a indiqué un policier. (…lire la suite)

Comments off

Trois jeunes de Trappes condamnés pour insultes à policiers

Trois jeunes de 18 ans ont été condamnés lundi soir à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Versailles pour avoir insulté les policiers vendredi soir, puis s’être rebellés pendant l’interpellation à Trappes (Yvelines).

Les trois prévenus, présentés en comparution immédiate, ont tenté de minimiser leur responsabilité expliquant qu’ils n’avaient “pas parlé comme cela aux policiers“. L’un d’eux a expliqué s’être débattu “reprochant aux policiers de les avoir provoqués“. (…lire la suite)

Comments off

· « Previous entries