Il n’y a pas à plaider la légitime défense pour la police !

Un jeune homme de 21 ans s’est fait tué par la police (encore !).
C’est la 3e victime en un mois, Mahamadou (le 30 novembre, meurt après s’être fait tapé et gazé et tazé par la police à Colombes), le 14 Décembre 2010, Mostefa Ziani est décédé après avoir été victime d’un arrêt cardiaque dû a un tir de flash-ball dans la poitrine par un policier.
Et le 1er janvier, pour débuter l’année la police a tué Steve.

La mère de Steve avait prévenu la police que son fils était sorti avec un fusil de chasse. C’est vraisemblablement à partir de là que la police est parti à sa « recherche ».
Steve serait parti s’isoler dans un bois. (à priori aucun témoin n’a pu assisté à la scène).

Encore une fois, nous n’avons que la version policière.

Steve aurait visé la police sans volonté de tuer puisqu’il aurait tiré une fois mais pas au niveau de points vitaux. Ce dernier, comparé à la police, n’a à priori pas de formation concernant les zones où tirer pour ne pas tuer contrairement aux policiers.

La police a (encore une fois) agi comme si elle ne pouvait pas neutraliser la personne sans la tuer.
Alors que la police est formée pour neutraliser les personnes sans les tuer.

Les policiers n’ont pas hésité à tirer 7 fois au dessus de la ceinture.
Ils ont tiré dans l’abdomen.
Steve, si il a tiré, n’a pas visé les policiers au dessus de la ceinture.

Aujourd’hui, la vie du policier blessé n’est pas en danger, Steve lui est mort.

Si au moins la scène avait été filmée, la vérité pourrait être établie sans aucun doute.
Sans cela tout ce que nous savons c’est que la police a tué un homme, elle n’aurait pas cherché à le neutraliser.

C’est pour cela que nous demandons à ce que toutes les interventions de la police, du simple contrôle d’identité, à l’interpellation et la poursuite puissent être filmés par une personne extérieure au corps policier.

Les personnes qui dénoncent les violences policières vont-elles s’indigner cette fois aussi ou au contraire se rallier à la police qui plaide la légitime défense car Steve était armé ?

Combien de temps encore va t’-on laisser la police faire justice elle-même en abattant des prétendus « voyous » ?
(Terme de voyou utilisé par Mr Sarkozy et malheureusement repris par des personnes dénonçant les violences policières).

soyons clair : peu importe ce que la personne était ou avait fait.
Si la peine de mort a été abolie et que la police est formée à appréhender des personnes sans les tuer PERSONNE NE DOIT ÊTRE EXÉCUTÉE DE LA SORTE ET CELA NE PEUT ÊTRE LÉGITIME.

La police est en guerre contre la population que le gouvernement criminalise.
Nous ne sommes jamais en position d’égal à égal face à la police.

1er Janvier : un jeune homme de 21 ans tué par la police en seine et marne.

Un jeune homme de 21 ans est décédé, samedi 1er Janvier 2011 après-midi, après avoir été blessé par un tir de riposte de policiers lancés à sa poursuite. Un fonctionnaire de police, âgé de 3 1 ans, a reçu une dizaine de plombs dans une cuisse et à l’épaule, tirés par le fuyard, pris d’une crise de démence.

Touché à l’abdomen, Steve B. n’a pu être sauvé par les secours alors qu’il avait pris la fuite à pied, armé d’un fusil de chasse, dans un bois situé dans la commune de Courtry (Seine-et-Marne), en bordure du département de Seine-Saint-Denis. Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à l’inspection générale des services, la police des polices, l’homme a tiré une fois sur les fonctionnaires. Trois policiers de Seine-Saint-Denis ont alors riposté à sept reprises dans sa direction avant de l’atteindre dans le ventre.

Repéré près d’une impasse

« Sa mère est venue, samedi en début d’après-midi, au commissariat de Livry-Gargan pour expliquer que son fils Steve avait quitté son domicile, vendredi soir, dans un état de démence et armé d’un fusil, relate un proche de l’affaire. Elle était très inquiète pour lui. » Domicilié à Coubron, Steve a été aperçu hier en début d’après-midi à proximité de son lieu de résidence par une patrouille de police. Il a été suivi avant d’être perdu de vue à la limite du département. Sa voiture a été retrouvée dans une impasse à Coubron. « Au bout, il y a une barrière, et après, un bois, raconte un riverain. On ne peut plus y aller en voiture. C’est une ancienne casse, c’est plein de chemins boueux. »

Selon les premières investigations et pour une raison inconnue, Steve s’est retourné vers les fonctionnaires qui tentaient de le rattraper à pied avant de faire feu. La maman du jeune homme a appris le décès de son enfant vers 16h30. La malheureuse a accueilli la nouvelle avec des hurlements : « Vous avez tué mon fils, c’était tout pour moi… » Les pompiers et les policiers ont porté la mère jusqu’à une ambulance, qui a rejoint l’hôpital de Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne).

« Le gardien de la paix blessé, en poste au commissariat de Sevran, a été conduit à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris mais ses jours ne sont pas en danger », précise Christian Lambert, le préfet de Seine-Saint-Denis, qui s’est rendu à son chevet. « Des policiers ont encore été pris pour cible, dénonce, de son côté, Stéphane Pelliccia, secrétaire régional adjoint pour le syndicat Unsa-Police. Nous souhaitons un prompt rétablissement à notre collègue. »

Le Parisien