Mort de Zyed et Bouna : relaxe des policiers confirmée en appel

Zyed et Bouna sont morts électrocutés le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois. (DR.)
 «On a perdu. » La phrase est lâchée au téléphone ce vendredi matin, à la sortie de la cour d’appel de Rennes, par Emmanuel Tordjman, l’un des avocats des familles Traoré, Benna et Altun. Le 27 octobre 2005, à Clichy-sous-Bois, leurs enfants, Bouna et Zyed, 15 et 17 ans, sont morts électrocutés dans un transformateur, où ils s’étaient réfugiés pour échapper à un contrôle de police. Seul Muhittin Altun, 17 ans à l’époque, avait survécu, grièvement blessé.

Après de nombreux rebondissements judiciaires, deux fonctionnaires de police, un gardien de la paix de la BAC (brigade anticriminalité) sur les lieux ce jour-là et la standardiste stagiaire du commissariat de Livry-Gargan ont été poursuivis pour non-assistance à personne en danger. Le tribunal correctionnel de Rennes, qui les a jugés pendant une semaine en 2015, les a finalement relaxés.

La partie civile va former un pourvoi en cassation.

Les parties civiles ont fait appel sur les intérêts civils, ce qui a donné lieu à une nouvelle audience le 13 mai 2016, laquelle s’est résumée aux seules plaidoiries des avocats. La partie civile a tenté de faire reconnaître la faute des policiers et réclamé 1,47 M€ de dommages et intérêts.

Daniel Merchat, avocat des policiers, comme l’agent judiciaire de l’Etat, se disaient sereins à la sortie de l’audience. Ce vendredi 24 juin, la cour d’appel leur a donné raison. « Le jugement correctionnel est confirmé dans toutes ses dispositions », commente, satisfait Me Daniel Merchat. Pour autant, cet arrêt n’est pas l’épilogue judiciaire de l’affaire.

La partie civile annonce d’ores et déjà un pourvoi en cassation.

 

 

 

 

 

 

 Source : http://www.leparisien.fr/clichy-sous-bois-93390/mort-de-zyed-et-bouna-relaxe-des-policiers-confirmee-en-appel-24-06-2016-5910027.php