EN SOUTIEN A LA FAMILLE DIENG

 TEE SHIRT DE L’ASSOCIATION EN SOUTIEN A LA FAMILLE DIENG  :

Ces dix ans de combat et de procédure ainsi que l’organisation de la journée de commémoration des dix ans de la mort de Lamine ont engendré de nombreux frais. Vies volées en appelle à la solidarité de toutes et tous afin d’aider la famille Dieng à y faire face.

( Vérité et Justice pour Lamine Dieng ) Lamine DiengCollectif Vies Volees

 tee shirt Libre lucha EN VENTE SUR :

http://www.bboykonsian.com/shop/T-shirt-Libre-lucha-Noir_p1440.html

 

Il y a aussi un POT COMMUN EN LIGNE : https://www.lepotcommun.fr/pot/ed4qclxq

Prochains rdvs de soutien a des proches de victimes de la police à paris et ailleurs :

5 juin : Concert de soutien à la famille de Morad Touat à Marseille.

Repas sur place à prix libre dès 19h. Salle « Dar La Mifa » au 127 rue d’Aubagne.
Concerts à prix libre dès 21h.

A paris, projection « Qui est Lamine Dieng »- par le Collectif Faty Koumba à la Maison des associations-1-3 rue Frederick lemaitre- m°Jourdain- de 18h à 22h- entrée libre-

Vendredi 12 juin à partir de 20 h 30 : 6ème anniversaire de la mort d’Ali Ziri : Rassemblement Esplanade Europe, sur la Dalle,
à côté de la gare du Val d’Argenteuil

20 Juin : Commémoration Lamine Dieng-8 ans déjà/ RDV à partir de 14h au 58 rue des Amandiers- Paris 20e- M°père Lachaise

11 Juillet: Journée- concert de soutien aux prisonniers de villiers-le bel et à des familles de victimes de crimes policiers- à la parole errante ( montreuil )

CONTACT POUR TENIR AU COURANT D’AUTRES MOBILISATIONS ou pour recevoir des infos:

soutien-contre-les-crimes-policiers@googlegroups.com

 

rdvviolencespomaijuin

 

 

11009119_1589734337976066_4919273774327353859_n

 

 

SOYONS NOMBREUX !! et faites tourner l’info!

Il n’y a pas à plaider la légitime défense pour la police !

Un jeune homme de 21 ans s’est fait tué par la police (encore !).
C’est la 3e victime en un mois, Mahamadou (le 30 novembre, meurt après s’être fait tapé et gazé et tazé par la police à Colombes), le 14 Décembre 2010, Mostefa Ziani est décédé après avoir été victime d’un arrêt cardiaque dû a un tir de flash-ball dans la poitrine par un policier.
Et le 1er janvier, pour débuter l’année la police a tué Steve.

La mère de Steve avait prévenu la police que son fils était sorti avec un fusil de chasse. C’est vraisemblablement à partir de là que la police est parti à sa « recherche ».
Steve serait parti s’isoler dans un bois. (à priori aucun témoin n’a pu assisté à la scène).

Encore une fois, nous n’avons que la version policière.

Steve aurait visé la police sans volonté de tuer puisqu’il aurait tiré une fois mais pas au niveau de points vitaux. Ce dernier, comparé à la police, n’a à priori pas de formation concernant les zones où tirer pour ne pas tuer contrairement aux policiers.

La police a (encore une fois) agi comme si elle ne pouvait pas neutraliser la personne sans la tuer.
Alors que la police est formée pour neutraliser les personnes sans les tuer.

Les policiers n’ont pas hésité à tirer 7 fois au dessus de la ceinture.
Ils ont tiré dans l’abdomen.
Steve, si il a tiré, n’a pas visé les policiers au dessus de la ceinture.

Aujourd’hui, la vie du policier blessé n’est pas en danger, Steve lui est mort.

Si au moins la scène avait été filmée, la vérité pourrait être établie sans aucun doute.
Sans cela tout ce que nous savons c’est que la police a tué un homme, elle n’aurait pas cherché à le neutraliser.

C’est pour cela que nous demandons à ce que toutes les interventions de la police, du simple contrôle d’identité, à l’interpellation et la poursuite puissent être filmés par une personne extérieure au corps policier.

Les personnes qui dénoncent les violences policières vont-elles s’indigner cette fois aussi ou au contraire se rallier à la police qui plaide la légitime défense car Steve était armé ?

Combien de temps encore va t’-on laisser la police faire justice elle-même en abattant des prétendus « voyous » ?
(Terme de voyou utilisé par Mr Sarkozy et malheureusement repris par des personnes dénonçant les violences policières).

soyons clair : peu importe ce que la personne était ou avait fait.
Si la peine de mort a été abolie et que la police est formée à appréhender des personnes sans les tuer PERSONNE NE DOIT ÊTRE EXÉCUTÉE DE LA SORTE ET CELA NE PEUT ÊTRE LÉGITIME.

La police est en guerre contre la population que le gouvernement criminalise.
Nous ne sommes jamais en position d’égal à égal face à la police.

CRS violeurs: sept ans d’emprisonnement pour trois des sept accusés

PARIS – La cour d’assises de Paris a condamné vendredi soir à sept ans d’emprisonnement, assorti d’un mandat de dépôt, trois CRS jugés pour des viols commis sur des prostituées étrangères entre 2002 et 2003 et prononcé deux peines avec sursis d’un et trois ans et deux acquittements.
La veille, l’avocat général Philippe Bilger avait requis une peine comprise entre huit ans d’emprisonnement et dix ans de réclusion criminelle contre Romaric Leclercq, Yohan Mahé et Cyril Dussart. La cour les a finalement condamnés à sept ans.
Il avait demandé trois ans avec sursis pour Stéphane Hirigoyen et Gilles Gainaux. Le premier a été acquitté et le second a écopé de trois ans avec sursis et cinq ans d’interdiction de droits civils, civiques et de famille.
Philippe Bilger avait souhaité autour de 18 mois avec sursis pour Christophe Fradelin et Denis Godet. Si ce dernier a également été acquitté, son comparse a été condamné à un an avec sursis. Les trois principaux accusés ont été radiés de la police.
Les accusés ont exprimé leur regret avant que la cour se retire délibérer. Dans la matinée, les derniers avocats à plaider avaient demandé à la cour de ne pas renvoyer en détention.

« Ce sont des garçons complexés qui choisissent de porter l’uniforme. Sans cet uniforme, Romaric Leclercq n’est rien et il le savait », a plaidé son avocate, Me Françoise Cotta.

Jeudi, l’avocat général avait estimé que les trois principaux accusés avaient « commis le pire ». Ceux-ci sont restés têtes baissées sur le banc lors du réquisitoire.

Une seule victime s’est constituée partie civile dans cette affaire. « Elle est venue incarner physiquement la douleur et la détresse » des victimes, avait souligné l’avocat général. Irini P., 28 ans, est venue d’Albanie, où elle avait été expulsée en 2004, pour témoigner au procès.
L’affaire avait débuté en mai 2003, quand deux jeunes Albanaises postées sur les boulevards des Maréchaux à Paris avaient expliqué à une association d’aide aux prostituées, « l’Amicale du Nid », avoir été violées par plusieurs policiers. L’enquête, ouverte en 2003, a recensé 11 viols impliquant sept policiers de la 7e Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Deuil-la-Barre (Val d’Oise).

La dénonciation transmise à la police permettra de remonter à Cyril Dussart, Romaric Leclercq et Yohann Mahé, en poste à la CRS No7 et âgés à l’époque des faits de 23 à 26 ans.

L’enquête de l’Inspection générale des services (IGS, police des polices) notait à l’époque « que les faits ne sont pas isolés et exclusivement dus à une consommation d’alcool, mais font partie de pratiques répandues auprès de plusieurs membres de leur section ».

 ( Par Pierre-Antoine Souchard, AP )