Clermont-Ferrand : Plus de 500 personnes à la marche de soutien

Une marche de soutien s’est déroulée dans le respect et la dignité ce samedi, pour protester contre l’arrestation musclée de Wissam, un Clermontois aujourd’hui plongé dans le coma.
La marche de soutien à Wissam, ce Clermontois de 30 ans, interpellé de façon musclée par des policiers dans la nuit du réveillon dans le quartier de La Gauthière, aujourd’hui dans le coma après un malaise cardiaque, s’est déroulée dans le calme.

Au fur et à mesure de son avancée, le cortège de la marche silencieuse, en soutien à Wissam, s’est étoffé pour atteindre plus de 500 jeunes qui ont brandit une banderole : « Personne au-dessus des lois, Stop bavures, on est tous avec toi Wissam ».

Groupé, bien encadré et en silence, en présence de la Ligue des droits de l’homme, le cortège est passé devant le commissariat sans aucun débordement ni insulte, avant de longer l’avenue de la République et la ligne de tramway.

Après avoir rejoint la place du 1er Mai, où les présidents d’associations les ont appelés à rester derrière les banderoles en silence, le cortège s’est dirigé rue Pélissier face au commissariat. Sans attendre que la gronde enfle, le président de l’association franco-algérienne a appelé à la dignité et au silence en respect à Wissam.

Lors d’un sitting de deux minutes dans un silence total, le porte-parole a lancé un appel au calme et demandé à tous les jeunes présents d’arrêter toute violence et de mettre fin dès cette nuit à la série de voitures brûlées qui embrasent les quartiers de La Gauthière et des Hauts de Chanturgue depuis deux nuits. « C’est comme cela que nous serons entendus et que nous obtiendrons justice », a-t-il lancé.

Avant le départ du cortège, le président de l’association franco-algérienne, accompagné de plusieurs responsables d’associations de quartier, avait déjà pris la parole pour demander aux jeunes de défiler dans le calme en respect pour Wissam.

Hier, une information judiciaire pour coups et blessures volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique a été ouverte par le parquet de Clermont-Ferrand. Elle vise deux fonctionnaires de police qui ont procédé à l’arrestation de l’individu très excité au moment des faits et sous l’emprise de stupéfiants lors de son interpellation.

Le procureur de la République a annoncé un renforcement de la présence policière à Clermont-Ferrand la nuit prochaine, après deux nuits de violences urbaines au cours desquelles une trentaine de voitures ont été incendiées. 200 policiers seront déployés sur la ville et dans les quartiers concernés.

Source et vidéo : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2012/01/07/clermont-ferrand-plus-de-500-personnes-a-la-marche-de-soutien-video-155831.html

Une réflexion au sujet de « Clermont-Ferrand : Plus de 500 personnes à la marche de soutien »

  1. Initiative :

    Que pour protester, chaque personne se sentant en danger dans ce pays où la crise cardiaque semble être une conséquence normale en cas d’interpellation, spécialement pour certains groupes ethniques, que les gens se rendent en masse chez leur médecin traitant puis le cardiologue.
    Si Guéant prend les choses à la légère, peut être que le ministre de la santé sera plus sensible au problème de santé publique de certains de ces concitoyens au bout de x miliiers de consultations prises en charge par la Sécurité Sociale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>