Le 17 Octobre un jeune de 21 ans est tué par un policier à Toulouse

Tôt vendredi matin à Toulouse, un policier a ouvert le feu sur un jeune braqueur qui le menaçait avec son arme dans une supérette.
Timothée Lake est mort sur le coup. La légitime défense est privilégiée mais l’enquête est loin d’être terminée.
Le procureur a levé la garde à vue du policier qui a ouvert le feu sur Timothée Lake vendredi soir 13 heures après le coup de feu qui a tué le jeune braqueur. Une affaire qui trouble les policiers et les observateurs et pose encore de nombreuses questions.
(…)
Placé en garde à vue vendredi à 8 h 30 pour qu’il s’explique «dans un cadre logique et normal», souligne un syndicaliste, ce policier très bien noté a été laissé libre à 19 h 30 vendredi après avoir été entendu deux fois notamment par les membres de l’IGPN, la police des polices. Pour l’instant, ce brigadier ne fait l’objet d’aucune mesure judiciaire, ou administrative, particulière. Il peut notamment exercer son métier même s’il serait «officieusement» en vacances. La légitime défense reste privilégiée. Le procureur Couilleau a beaucoup insisté vendredi lors de sa conférence de presse pour souligner que «cette analyse juridique n’est pas définitive». Côté police, on semble quand même considérer que «tout est carré». Avant de se prononcer définitivement, la justice devra réunir encore des éléments, notamment les expertises balistiques. Pour l’instant, le parquet n’a pas annoncé si une instruction serait ouverte pour poursuivre les investigations.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>