Communiqué de presse suite à la mort de Shaoyo LIU abattu par la BAC dans le 19eme

Le 26 mars 2017 à 20h, dans le 19e, deux jeunes filles voient des policiers en civil pénétrer dans leur appartement, et abattre d’un coup de feu leur père.

La police évoque la légitime défense, que le père de famille aurait agressé avec des ciseaux un collègue, que le défunt est d’origine asiatique. Version contestée par les deux jeunes filles: Le père leur préparait du poisson pour le dîner, n’a eu pour seule reaction que de reculer quand il vit la porte enfoncée, les policiers ont tiré sans aucun mot, ni aucune sommation, ni tenté de maîtriser personne. Les policiers ont été alertés par une dénonciation calomnieuse.

Indépendamment du témoignage des jeunes filles qui mettent en doute la version policière, ce qui est choquant est l’usage disproportionné de l’arme à feu par notre police. Que la police et la presse insistent sur l’origine de la victime sans rapport avec cette affaire qui a les contours d’une bavure est choquante: il n’est pas nécessaire de communautariser. Une victime est une victime.

Nous sommes solidaires avec la famille du défunt et sommes opposés aux forces de l’ombre qui soufflent sur les braises du communautarisme et de la violence.

Communiqué commun:
Chinois de France Français de Chine
Association des Jeunes Chinois de France

Source : http://www.lajcf.fr/mobilisation/communique-de-presse-bavure-policiere-entrainant-la-mort-dun-civil/