Communiqué de presse suite à la mort de Shaoyo LIU abattu par la BAC dans le 19eme

Le 26 mars 2017 à 20h, dans le 19e, deux jeunes filles voient des policiers en civil pénétrer dans leur appartement, et abattre d’un coup de feu leur père.

La police évoque la légitime défense, que le père de famille aurait agressé avec des ciseaux un collègue, que le défunt est d’origine asiatique. Version contestée par les deux jeunes filles: Le père leur préparait du poisson pour le dîner, n’a eu pour seule reaction que de reculer quand il vit la porte enfoncée, les policiers ont tiré sans aucun mot, ni aucune sommation, ni tenté de maîtriser personne. Les policiers ont été alertés par une dénonciation calomnieuse.

Indépendamment du témoignage des jeunes filles qui mettent en doute la version policière, ce qui est choquant est l’usage disproportionné de l’arme à feu par notre police. Que la police et la presse insistent sur l’origine de la victime sans rapport avec cette affaire qui a les contours d’une bavure est choquante: il n’est pas nécessaire de communautariser. Une victime est une victime.

Nous sommes solidaires avec la famille du défunt et sommes opposés aux forces de l’ombre qui soufflent sur les braises du communautarisme et de la violence.

Communiqué commun:
Chinois de France Français de Chine
Association des Jeunes Chinois de France

Source : http://www.lajcf.fr/mobilisation/communique-de-presse-bavure-policiere-entrainant-la-mort-dun-civil/

Rassemblement de Soutien – Libérez Bagui – samedi 4 mars / Beaumont

La violence des forces publiques qui a commencé par la mort de notre cher Adama le 19 juillet 2016 s’intensifie gravement depuis le 28 février.
Bagui déjà incarcéré sur la base de mensonges et de faux témoignages depuis décembre, est aujourd’hui avec d’autres, de « tentative d’assassinat sur agents dépositaires de l’autorité publique».
Ces accusations graves participent de la campagne de criminalisation de Bagui Traoré, témoin clé du meurtre de son petit frère Adama. Cette criminalisation est aussi un moyen de discréditer la lutte pour la vérité et la justice.

Après avoir tué atrocement Adama dans les locaux de la gendarmerie de Persan, les instances publiques mettent tout en œuvre afin de tuer notre famille en s’acharnant sur notre fils frère et ami Bagui Traoré.

A travers ces accusations et ces représailles, c’est toute notre lutte qu’ils tentent d’asphyxier. Une vengeance de plus pour répondre à la mobilisation mise en place depuis juillet 2016.
Nous appelons alors à un rassemblement Samedi 4 mars, sur le quartier de Boyenval, à Beaumont sur Oise, centre de toutes nos mobilisations.
Ce rassemblement sera l’occasion de faire le point sur ces derniers évènements et de permettre également une consultation publique, d’autres habitants de Beaumont étant directement concernés par ces instructions.

Rendez-vous donc pour la Vérité et la Justice à 14h sur le terrain de sport du quartier de Boyenval, Beaumont Sur Oise.

https://quartierslibres.files.wordpress.com/2017/03/libc3a9rez-bagui.jpg