Intervention musclée de la gendarmerie : « J’étais ceinturé et arrosé de coups de poings au visage »

C’est un témoignage saillant. Et à charge contre l’action de la gendarmerie lors de la manifestation organisée le 21 janvier dans le village d’Anduze, dans le Gard.

Il émane de Louis Julian, un vigneron bio établi dans un village voisin : joint par Le Monde.fr, jeudi 3 février, ce sexagénaire affirme avoir été frappé au visage alors qu’il était maintenu par des gendarmes.

Source lemonde.fr